Les remboursements

Vos conditions de remboursement

Les appareils auditifs sont pris en charge par l’Assurance Maladie et votre complémentaire santé, si vous disposez d’une ordonnance médicale.

Pour un patient de moins de 6 ans, l’ordonnance devra être faite par un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste ) formé en audiologie infantile.

Chez l’enfant, la prise en charge d’une aide auditive doit être complétée par celle d’un bilan orthophonique. Ce dernier peut être réalisé avant, pendant ou après l’appareillage et peut être suivi, si nécessaire, d’une prise en charge orthophonique :

  • Chez l’enfant de plus de un an et de moins de 6 ans ;
  • Chez l’enfant de plus de 6 ans ayant un retard de langage, un trouble de l’articulation ou de prononciation, et/ou des difficultés scolaires.

 

Pour un patient de plus de 6 ans, la prescription pourra être faite soit par un ORL, soit par un médecin généraliste qualifié en «otologie médicale ».

Une ordonnance pour une aide auditive – ou appareil auditif selon le nom employé par le médecin – n’a pas de durée de validité.

Pour l’Assurance Maladie, la fréquence et le montant du remboursement dépendent de votre âge.

Fréquence du remboursement

Vous pouvez bénéficier du remboursement d’une aide auditive, une fois tous les 4 ans.  Ce délai de 4 ans s’entend pour chaque oreille indépendamment. Tous les appareils sont garantis contre la panne par le fabricant pendant ces 4 années.

Montant du remboursement

Le remboursement par la sécurité sociale de vos aides auditives dépend de votre âge et de votre situation. Depuis 2019, vous bénéficiez de meilleurs remboursements par la sécurité sociale :

  • Vous avez moins de 20 ans : La Sécurité sociale vous rembourse 840 € par oreille (les organismes complémentaires doivent compléter le remboursement jusqu’à 1 400 €)
  • Vous avez plus de 20 ans : la Sécurité sociale prend en charge 210 € par oreille (des remboursements sont prévus par les organismes complémentaires)
  • La Complémentaire Santé Solidaire (regroupement de l’ancienne CMU et ACS) prend en charge 800 € par oreille. Avec cette complémentaire, Écouter Voir vous propose des aides auditives de classe 1 (gamme Confort 100% Santé) sans reste à charge et incluant les garanties panne, perte, vol et casse.

 

Le remboursement par votre complémentaire santé peut être différent selon que vous choisissez un appareil « 100% santé» ou un autre appareil de classe 2.

En effet, depuis le 1er janvier 2019, vous pourrez choisir entre un appareil « 100% santé» et tout autre appareil vendu dans votre centre d’audition Ecouter Voir.

L’équipement 100% santé est un appareil auditif dit de « Classe 1 » de la gamme Confort, vendu au maximum à 1 000€ par votre audioprothésiste permettant ainsi de limiter votre reste à charge. Les autres équipements dits de « Classe 2 » (gammes Excellence, Prestige et Élite) sont des appareils de haute technologie, rechargeables et connectés. Les complémentaires santé restent libres de leur remboursements sur ces appareils de classe 2 dans une limite haute de 1 700€ par appareil.

Produits d’entretien, embouts et réparations après 4 ans

Les produits d’entretien et accumulateurs ne sont pas remboursables.
Peuvent être en partie remboursés l’écouteur ou le microphone dans le cadre de réparations.
La prise en charge des embouts sur mesure est possible pour l’adulte ou l’enfant.

Pour vos piles

La prise en charge est de 1,50 € par plaquette de 6 piles avec un plafond annuel réparti comme suit :

  • Piles 10 : 10 plaquettes soit 15 € par appareil et par an ;
  • Piles 312 : 7 plaquettes soit 10,50 € par appareil et par an ;
  • Piles 13 : 5 plaquettes soit 7,50 € par appareil et par an ;
  • Piles 675 : 3 plaquettes soit 4,50 € par appareil et par an.

Avec Écouter Voir,
votre audioprothésiste
vous accompagne
dans le financement de vos aides auditives en vous proposant des facilités de paiement.

Les aides financières

Il existe plusieurs types d’aides auxquelles vous pouvez prétendre :

  • Aides au financement : vous pouvez faire appel à des aides ou des fonds de secours en remplissant le dossier Prestation Extra Légale des caisses primaires. Certaines caisses de retraite peuvent participer ;
  • Autres aides : il existe également des fonds de compensation de la part de l’État, des départements et des municipalités.

Vous renseigner

Vous avez des questions ? Nous avons les réponses !
Retrouvez ci-dessous les informations à connaître sur l’enseigne et ses valeurs.

Au plus près
de vous

Trouver un magasin

Nous contacter

Contactez-nous